Le Café des Antigones 15 – Les différences sexuées au coeur de notre humanité

Antigones part du présupposé d’une complémentarité entre hommes et femmes. Retour sur cette notion désormais polémique et que même ses partisans peinent parfois à expliquer tant elle relève avant tout du bon sens. Cette première émission sur le sujet pose les distinctions philosophiques nécessaires pour mieux comprendre la notion de complémentarité.
Une émission préparée et animée par Iseul Turan et Anne Trewby
Introduction
Des distinctions à faire dans le contexte contemporain
01:02 Distinguer le sexe et le genre
02:37 La complémentarité suppose la différence
Nature humaine ou nature sexuée ?
03:05 Qu’est ce que la « nature » ?
03:47 Une commune nature humaine
05:09 La différence sexuée n’est pas une nature différence
Essence humaine ou essence sexuée ?
05:51 Qu’est-ce que l’essence ?
06:09 Une seule essence humaine
06:33 Pourquoi parler de nature ou d’essence féminine ?La différence sexuée est nécessaire

08:20 Que signifie « nécessaire »?
08:49 La sexuation n’est pas une différence comme une autre
10:30 La reproduction sexuée est nécessaire à la survie de l’espèce

La complémentarité pour qualifier la différence sexuée
11:44 La société doit prendre en compte la sexuation
12:30 La complémentarité, un mode de compréhension du monde
La différence sexuée est signifiante
12:59 Contre le « tout culture »
13:20 Redonner son importance au biologique
14:04 Notre corps influence le regard de l’autre
15:32 Notre corps parle de nous
16:53 Notre corps influence notre vécu; notre rapport au monde
Des différences, mais lesquelles ?
20:01 Nos différences pour se rejoindre, l’acte sexuel
21:02 L’expérience de la maternité et de la paternité
Conclusion
22:09 La différence sexuée au coeur de notre humanité
22:55 Un contexte difficile pour la complémentarité

Pour nous soutenir par un don : https://fr.tipeee.com/les-antigones

L’émission est libre de droits, sous réserve exclusive de citation, et à condition de n’être ni modifiée ni tronquée.

3 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 2
    Barbie Blond

    Que dire de cet enchevetrement de mauvaise foi et de mauvais arguments.

    Je cite: ‘des auteurs plutot bons l’ont dit, ce doit etre vrai’

    Le probleme n’est pas la sexuation mais que toute difference de comportement observee lui soit liee. Sans que l’on puisse refuter le propos par une quelconque experience – ce qui laisse entrevoir l’impossibilite d’un savoir scientifique sur le sujet.

    Concernant la complementarite et l’egalite – je renvoie aux travaux de Paola Tabet relatifs a la maitrise des outils. http://sortirducapitalisme.fr/notes-de-lecture/221-paola-tabet-la-construction-sociale-de-l-inegalite-des-sexes-des-outils-et-des-corps
    Son analyse semble indiquer que ce ne sont pas tant les taches qui ont ete differenciees entre hommes et femmes mais bien les capacites materielles allouees a chacun. Le coprs ‘feminin’ pouvait bien evidemment predestiner les femmes a chasser de petits animaix plutot que de grands. La ‘sexuation’, en revanche, n’explique pas qu’on ne leur ai pas donne d’armes efficaces pour le faire. La ‘complementarite’ des comportements -que l’on aurait pu aisement attribuer amplement a des differences biologiques- cache deja des inegalites culturelles et sociales instituees.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *