Fête des mères, le prix de la maternité

Il faut se rendre à l’évidence, la fête des mères renvoie à une vision passée de la maternité, bien éloignée du « droit à l’enfant » qui prime désormais. Lorsqu’une société nie à la maternité son rôle social et par conséquent refuse tout soutien aux mères, maternité n’est plus qu’un juteux marché, qui s’étend de la fête des mères au trafic de ventres et de gamètes. 

Une chronique d’Iseul Turan, porte-parole d’Antigones, et Anne Trewby, présidente d’Antigones

Pour soutenir notre travail par un don financier, rendez-vous sur notre compte Tipeee 

L’émission est libre de droits, sous réserve exclusive de citation, et à condition de n’être ni modifiée ni tronquée.

 

Nos publications sur la maternité :

Les violences faites aux mères : http://lesantigones.fr/lutte-contre-violences-femmes-meres/

Pourquoi revaloriser le foyer est nécessaire :  http://lesantigones.fr/foyer-de-la-revolte/

Sur l’égalité salariale : http://lesantigones.fr/travail-egal-galere-inegale/

 

Le café des Antigones :

L’émission vous a plu ? Ecoutez-en d’autres ici :
http://lesantigones.fr/category/le-cafe-des-antigones/

ou directement sur notre chaîne YouTube :
https://www.youtube.com/channel/UCaexbej4BzQhZ-7BHNHvZBg

1 Commentaire

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *