Contraception – Le témoignage de Coline

Suite à notre Café des Antigones du 2 novembre 2017 sur le thème de la contraception, découvrez les témoignages envoyés par nos auditrices : 

Je me souviens de cet état d’excitation et de honte : c’était mon premier rdv gynécologique, tout un symbole, chez la gynécologue de ma mère.
Il fallait une femme pour parler d’affaires de femme.
J’avais 13 ans, j’étais réglée et c’était douloureux.
Je ne savais pas qu’un corps féminin avait un « cycle » d’ovulation.

Mon copain de l’époque « ne supportait pas le contact » des préservatifs, j’étais amoureuse et de toute manière la pilule était vendue aux jeunes filles comme un moyen d’éradiquer la douleurs des règles.
J’avais du désir et je ne voulais pas tomber enceinte.
Je ne savais pas que « la contraception » était une affaire de femme.

Après l’examen, j’ai expliqué les crampes qui me clouaient au lit chaque mois, mon premier petit copain et les copines sous pilules.
Jasminelle, la validation de mon examen.
En deux mois j’ai vu mon corps se transformer, une acné importante apparaître, une prise de poids de 7 kilos et un sérieux sentiment de solitude.
Je ne savais pas ce qu’était une hormone.

S’ensuivit un aller-retour tous les 3 mois dans la pharmacie de quartier.
Une organisation méthodique pour prendre le comprimé à heure fixe.
Les craintes quand « mes règles » avait du retard.
La peur d’avoir échoué dans le contrôle de mon corps.
Je ne savais pas que la conception d’un enfant n’est pas une science exacte qu’on peut maîtriser.

Je ne me suis pas trop posé de question. J’ai changé trois fois de pilules en l’espace de 2 ans. Puis j’ai dit stop au bout de six.
Après ma séparation, j’ai dit non.
Non à la sensation d’avoir un corps en plastique.
Je n’avais jamais connu de « vrai cycle », de « vraies règles » ni de « vrai désir sexuel ». Ma gynécologue a refusé de me poser un stérilet en cuivre, elle a refusé d’être à mon écoute. J’ai cherché ailleurs.

C’est un homme, un gynécologue qui, lui, m’a reçue avec un respect et un soutien que je n’avais jamais connus jusqu’à présent. On a longuement discuté, le stérilet était un contraceptif sûr et surtout sans hormone.
Je ne savais pas qu’en étant sous stérilet, le risque de grossesse extra-utérine existait.

Le stérilet en cuivre a été ma « délivrance », le bonheur de sentir enfin mon corps. J’ai rencontré l’homme qui partage ma vie aujourd’hui.

Il m’a fallu peu de temps pour tomber enceinte, et oui même sous contraceptif. La faute à ? Pas de chance/cas rare/ça arrive, comme disent les médecins. J’ai compris que la vie des fois ça ne se contrôle pas, nous avons fait le choix de soutenir cette vie qui était tombée là par hasard. Moi j’ai eu le choix à défaut d’avoir eu un « contrôle » sur mon cycle.
Je sais maintenant que le contrôle n’existe pas.

« Hyper fertilité » m’a dit ma sage-femme, pas le choix, il me faudra sûrement cumuler les contraceptifs par la suite.

Tout ça pour dire que je regrette de ne pas avoir été plus informée, de ne pas avoir eu suffisamment de recul, mais surtout je regrette que la contraception, ou devrais-je dire le contrôle du corps de la femme, passe comme une lettre à la poste pour la société. Ce corps, ce cher corps qu’on regarde comme objet de désir ou une usine potentielle à nourrissons que la femme doit savoir contrôler ! Je suis une femme et je dis oui au désir, oui ou non au désir d’avoir des enfants. Notre corps n’est pas une science exacte ! La contraception est une affaire à deux corps, l’information des risques/ des complications/ des effets secondaires ne devrait pas être passée sous silence. La contraception ne repose pas sur l’unique responsabilité de la femme.

Les autres témoignages des auditrices :

Le témoignage d’Alix :
http://lesantigones.fr/contraception-temoignage-alix/

Le témoignage de Christine :
http://lesantigones.fr/contraception-temoignage-christine/

Le témoignage d’Artemisia :
http://lesantigones.fr/contraception-temoignage-artemisia/

 

Le Café des Antigones – la chronique d’Anne sur les méthodes naturelles :

http://lesantigones.fr/cafe-3-methodes-naturelles/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *