Témoignage d’Iseul, infiltrée chez les Femen

Exclusif. Iseul fait partie des « Antigones ». Cette jeune étudiante en droit a infiltré le mouvement des Femen pendant deux mois. Récit d’une immersion dans un système qui tient de la secte et de l’agence de com.

« Beaucoup de personnes dans mon entourage désapprouvaient les actions des Femen, mais personne ne faisait rien. J’ai voulu m’engager. Les voir de près, pouvoir en parler ». Jeune étudiante en droit de 21 ans, Iseul – un prénom d’emprunt – a rejoint les Femen début avril. « Je les ai d’abord contactées pour leur dire que je voulais participer à leur lutte. Pas de réponse. J’ai alors décidé d’aller les voir, en prétextant une demande d’autographe. Je me suis présentée au Lavoir Moderne Parisien, un ancien squat qu’elles occupent, dans le quartier de la Goutte-d’Or. Quand Oksana, l’une des Ukrainiennes fondatrices du mouvement, m’a signé mon autographe, je me suis lancée, je lui ai dit que je voulais les rejoindre. Elle ne m’a pas posé de questions, elle m’a simplement répondu : « Viens demain à l’entraînement ». »

Car les Femen s’entraînent. Tous les samedis, les « soldates » – une vingtaine de jeunes filles –passent plus de deux heures à améliorer leur résistance physique et à intégrer les modes d’actions des féministes ukrainiennes. Iseul a participé à six de ces séances. « On court en rond en criant des slogans comme « Pope no more », « In gay we trust » ou « Topless Jihad ! », raconte-t-elle.On fait des pompes, des abdos. On apprend aussi comment obtenir des photos spectaculaires : comment tomber au sol, comment disposer les bras, comment se comporter avec les policiers… » Sur le terrain, l’intervention de la police est un moment-clé. Les militantes ont ordre de demeurer sur le « théâtre d’opération » jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre. « Inna [Chevtchenko, la fondatrice] le répète sans cesse : la police n’est pas notre ennemi mais un partenaire, un moyen de faire des images, du bruit médiatique. »

Cette obsession de l’image est depuis le départ, en Ukraine, au cœur de la mécanique des Femen. Leurs entraînements hebdomadaires au Lavoir Moderne sont toujours filmés et ouverts aux journalistes. « Alors que je venais de participer à mon premier entraînement, que je ne connaissais donc personne, et que personne ou presque ne me connaissait, j’ai dû m’exprimer face à une télévision flamande voir la vidéo, dire pourquoi je menais ce combat, etc. C’était insensé », raconte Iseul. Être prête à parler, à se montrer, à se dénuder. « Elles ont besoin de visages et de paires de seins. Comme ce n’est pas facile de se mettre nues, une sélection s’installe entre les filles qui sont prêtes à le faire, qui pourront donc participer aux actions, et les autres, qui quittent alors le mouvement ou sont cantonnées à des tâches administratives. »

Lire la suite sur Valeurs Actuelles

31 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    gigamesh

    Bravo les filles, je suis de tout coeur avec vous, dans un monde qui ne vous fait pas de place ni de pitié, je veux bien être votre bouclier face aux pièges (les femens?) que nous tendent l’oligarchie

    • 3
      Jean Le Bon

      Moi je le trouve assez instructif au contraire.
      Il n’y a pas de révélation fracassante, que des choses dont on se doutait. Mais c’est c’est comme ça dans la réalité. On ne s’attendait pas à des sacrifices humains non plus ! On apprend par exemple que les Femen s’entrainent à prendre la pose devant les cameras, qu’elle pratiquent un entrainement physique, etc. Je trouve ça intéressant.

    • 4
      Yoko

      Bien sûr qu’on y apprend quelque chose.
      On y apprend que les femens sont de sacrés petites comédiennes et qu’il n’y a rien de vrai dans ce qu’elles essaient de nous faire croire.
      Elles tiennent la pause c’est tout.
      Mais c’est normal, elles sont payées pour çà.

    • 6
      Pocahontas

      Réponse à JMD :
      « que penser d’un mouvement dont la seul raison d’être est de s’opposer au autres… c’est bien dommage et illusoire. » mmhhh…
      Bonne question…
      par exemple, quand les Allemands ont envahis la France, on aurait mieux fait de collaborer gentiment au lieu de créer un mouvements de résistance pour sauver les juifs et notre liberté… oui c’était illusoire de le faire !
      Je te réponds JMD, réfléchis avant d’écrire des âneries !
      Et au contraire, je trouve qu’il faut beaucoup de courage pour d’opposer « aux autres » comme tu dis.

        • 8
          Jean Le Bon

          Vous n’avez vraiment rien compris.
          Pocahontas n’a pas comparé les femen aux nazis. Elle a tordu le coup au raisonnement qui dit qu’on ne peut pas se définir par une opposition à quelqu’un.

          Elle a pris justement cet exemple, je suppose, parce qu’il est incontestable Tout le monde est à peu près d’accord pour dire que c’était valide de se définir par opposition à l’occupation Allemande, donc tout le monde sera forcément d’accord que l’argument consistant à dire qu’on ne doit pas se définir par opposition à un autre groupe est un argument foireux.

          L’occupation allemande a ici valeur de contre exemple.

          C’est comme quand on démontre la limite du droit positif avec l’exemple du nazisme. ça n’a rien à voir avec traiter son interlocuteur de nazi, et ne mérite pas un point Godwin.

          C’est un peu comme si vous me dites que je suis idiot parce que j’ai un nom qui commence par Jean et que personne d’intelligent ne s’est jamais prénommé Jean.
          Je vous répond alors que Jean de la Fontaine était intelligent. ça ne veut pas dire que je me prends pour Jean de la fontaine, ça veut juste dire que j’ai trouvé un contre exemple au principe qui m’était opposé.

          Bien à vous.

          • 9
            Jojo

            L’utilisation de ce genre de contre exemple, indiscutable comme vous dites, est tout de même hyper facile. Par nature, il n’est jamais discutable. Il bloque la discussion et ne mène absolument à rien sinon à dire : ah, un contre exemple existe et vous ne pouvez plus rien dire!
            Or comparer l’opposition au mouvement Femen à l’opposition à l’occupation nazie est un mouvement complètement illogique et infondé. Il n’a été ici utilisé que pour contrecarrer l’argument précédent, en plaçant une petite insulte par la même.
            Comparer deux choses incomparables ne permet en rien d’argumenter, de débattre et c’est un outil trop souvent utilisé, notamment en politique.

          • 10
            Jean Le Bon

            Bonjour.
            Voçus n’avez vraiment rien compris.
            Elle n’a pas comparé les femem aux Nazis. C’est vous qui en déduisez celà. Il n’y avait aucune insulte.

            Mais bon, si ça vous fait plaisir, on n’a qu’à prendre un autre exemple qui ne fasse pas intervenir les NAZIS.

            Depuis le début les féministes se sont définies pas opposition à un certain nombre de valeurs.
            Etait-ce légitime ?

            Si oui, ça répond à l’affirmative : Il est légitime de se définir par opposition à d’autres.

            ça bloque tout autant le débat que l’autre exemple.
            ça n’est pas un sujet de débat, je suis désolé. On peut débattre de plein de choses, mais on ne va pas débattre de ce que 1+1=2, non ?
            Donc si vous n’êtes pas au niveau de comprendre que ça n’est pas un point possible de débat, je préfère laisser tomber sur ce sujet.
            Et puis de toute façon, le point godwin en lui même est une définition par opposition, donc utiliser un point godwin, c’est déjà accepter l’idée qu’on peut se définir lar une opposition (en l’occurence l’opposition au recours systématique au nazisme)
            Bien à vous
            Georges.

          • 11
            Jojo

            De fait, dans ce contexte, elle a bien comparé l’opposition au mouvement Femen à l’opposition à l’occupation nazie. L’argumentation ne se fait pas complètement hors contexte.
            Mais bref, je vois où vous voulez en venir. Je dénonçais seulement l’utilisation d’un argument facile justifiant sans argumentation supplémentaire la possibilité d’exister seulement contre quelque chose.
            Sur ce point, fonder un mouvement uniquement sur l’opposition n’a aucun sens. Les Femen défendent une vision de la femme, par opposition à celle présente dans nombre de sociétés de notre monde contemporain. Si leur moyen d’expression est l’opposition, il y a une vision dans le fond (que je ne juge pas, d’ailleurs). Est-ce réellement le cas des Antigones? Ce mouvement souhaite-t-il voir apparaître un monde nouveau? Je ne crois pas

        • 12
          yabiss

          Le point de Godwin est une fumisterie pour inculte. Visiblement cela vous a échappé. C’est statistiquement une référence forte au sein de la mémoire collective française récente et c’est tout. Brandir ce pseudo argument est le marqueur systématique d’une pensée politique extrêmement pauvre digne d’un sophiste de bas étage.

      • 13
        Dan

        Faut pas tout mélanger. Le nazisme était une idéologie, Les Antigones comme les Femen n’en ont aucunes. Des slogans mais pas de revendications concrètes.
        Et pour ce qui est de la période 40-45 en France, oui la France a activement collaborée. Il y eut autant de résistants que de collabos par contre la division Charlemagne et la rafle du Vel d’hiv sont des initiatives françaises (les autorités allemandes ont même été surprise de ce zèle). Revoyez votre histoire de Françe, parler de ce que vous connaissez, acceptez la contradiction et le dialogue.

        • 15
          Jean Le Bon

          Euh, en fait ce que disait Pocahontas, c’est justement qu’on avait le droit de se définir par la contradiction aux autres !
          Vous n’avez vraiment rien compris, vous avez juste lu des mots clés mais vous n’avez rien analysé de ce qu’ellea dit.
          Il est légitime de se définir par une opposition ou une contradiction aux autres. Vous avez le droit de vous définir par opposition à moi, et j’ai le droit de me définir par opposition à vous. Point.
          On pourrait donner en donner un grand nombre d’exemples.

          Par exemple les syndicalistes de définissent par opposition aux patrons ?
          N’ont-ils par raison ?
          Les féministes se définissent par opposition aux machos. N’ont-elle pas raison ?

          Donc l’argument consistant à dire qu’il est mal de se définir par opposition à d’autes personnes, d’autre mouvement est un argument foireux.

          On pourrait dire qu’elles en particulier ont tort de le faire (en donnant des arguments là dessus) mais sortir ce prin cipe de non opposition comme une vérité générale est une belle ânerie.

        • 16
          Pocahontas

          C’est une idée ou vous ne savez pas lire Jojo et Dan ?
          Je ne comparais pas les femen au nazisme.
          C’était un exemple tout simplement pour montrer que oui, il y a des cas où créer un mouvement pour s’opposer aux autres veut dire quelque chose. Et à son importance.
          Et je ne disais absolument pas que TOUS les français avaient collaborés.

          Vous prenez des mots clefs et vous sautez à la gorge des gens sans réfléchir.
          C’est dommage…

          Jean le Bon merci pour ta compréhension.

        • 17
          yabiss

          C’est vous qui devriez réviser votre histoire de France. La vraie, La bonne. Lisez donc « les juifs dans la collaboration » de rajsfus (un juif d’ailleurs) histoire de ne pas mourir idiot comme vous en prenez le chemin.

  2. 18
    Anticonnes

    Friedrich Nietzsche :

     » Si tu es un esclave tu ne peux pas être un ami. Si tu es un tyran tu ne peux pas avoir d’amis.

    Pendant trop longtemps un esclave et un tyran étaient cachés dans la femme. C’est pourquoi la femme n’est pas encore capable d’amitié : elle ne connaît que l’amour.

    Dans l’amour de la femme il y a de l’injustice et de l’aveuglement à l’égard de tout ce qu’elle n’aime pas. Et même dans l’amour conscient de la femme il y a toujours, à côté de la lumière, la surprise, l’éclair et la nuit.

    La femme n’est pas encore capable d’amitié. Des chattes, voilà ce que sont toujours les femmes, des chattes et des oiseaux. Ou, quand cela va bien, des vaches ».

    • 19
      yabiss

      Citer Nietzsche ne qualifie pas votre intervention comme intelligente et construite. De plus les citations sont un bien autant qu’un mal car intrinsèquement sorties de leur contexte.
      Et votre opinion argumentée là dedans, où est-elle?

  3. 20
    Le perroquet

    Ce sont les femmes occidentales qui apporteront la paix sur la terre._Dalai Lama.
    Un des signes de Mon Second Retour,les femmes dirigeront le monde._Jésus de Nazareth dictant à Jean,Son Apôtre sur l’Île de Pathmos le Livre de la Révélation,il y a 2000 ans.
    BRAVO femmes de l’AVENIR;que Dieu vous bénisse toutes!!!

  4. 21
    Célème

    @Anticonnes; tu as fait la démonstratoin qu’il y a des hommes qui haïssent le femmes, comme toi de toute évidence. Les Femen ont fait la démonstratoin qu’il y a des femmes qui haïssent les hommes. Mais heureusement, fort heureusement, il y a aussi des humains pas trop altérés par la vie qui naturellement adèrent aux millions d’années d’évolution de l’espère humaine où un homme et une femme s’unissent, et engendrent notre future.

  5. 22
    Imperator.

    Très courageux de sa part! Et bon travail!

    Les FEMEN vont être désormais méfiantes à l’avenir pour leur recrutement…. Et donc être plus dangereuses. Prudence donc.

  6. 23
    Léna

    S’il vous plait arrêtez, tout le monde se moque de vous sur le web. Vous ne faites pas du bien aux femmes !

    « Femen contre Antigone on dirait Nana Mouskouri contre Nina Hagen ! »

    Et tout le monde rigole et les femmes passent encore pour incapable de s’entendre entre elles !

    • 24
      Marie

      Elles ont le droit de s’exprimer.
      Notre probleme aujourd’hui ce sont les attitudes pareilles à la tienne « Toujours penser à ce que les gens disent de nous »
      Les gens ne cesseront jamais de parler et de critiquer. Leur faire attention ne sert à rien.

      Bravo les filles.

    • 25
      yabiss

      « Tout le monde se moque de… »
      Mon dieu, un argument de cour de lycée…ça faisait longtemps…
      Quel drame…les antigones attaquées sur Facebook…
      Ca m’a bien fait rire comme intervention d’une nullité caractérisée.
      J’espère qu’au contraire, elles vont continuer.

  7. 26
    Léonie

    Courageuse Iseul! On te sent perturbée par ton passage aux Femens; on le serait pour le moins, car c’est dur de s’enchaîner à un groupe sectaire, mû de slogans violents et agressifs, au lieu d’éveiller les consciences au mal que les hommes font aux femmes, ça c’est une réalité vérifiable tous les jours.
    Au fait, qui finance les Femens?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *