Les méthodes naturelles sont-elles contraignantes ?

Au-delà de la question de leur fiabilité – à laquelle nous avons déjà répondu ici, on reproche aux méthodes naturelles de régulation des naissances d’être contraignantes pour les femmes, à cause de la continence périodique qu’elles imposent. Alors, les méthodes naturelles, contraignantes ou pas ?

Un bref rappel pour commencer : contrairement à ce que disent les sites de santé français officiels, la méthode Ogino ou le décompte des jours ne sont pas de réelles méthodes naturelles. Peu fiables, ces techniques relèvent plutôt du bricolage maison ou alors demandent d’être un spécialiste du sexe tantrique dans le premier cas, et réglée comme une horloge dans le deuxième. Les méthodes naturelles de régulation des naissances fiables, comme Billings, la MAO, la symptothermie ou encore la méthode Fertility Care se basent sur l’observation des signes du corps pour repérer la phase fertile, et plus précisément le jour de l’ovulation. Ces méthodes sont d’ailleurs utilisées pour aider les couples qui ont des difficultés à avoir des enfants à « viser juste ».

Concrètement, cela signifie que si un couple utilise ces méthodes pour différer une naissance, il est censé s’abstenir de relations sexuelles durant la période fertile de madame. Autre contrainte, pendant la première partie du cycle, pour permettre les observations, le couple n’est censé s’unir que le soir, en espaçant ses retrouvailles au moins d’une journée. Que de contraintes me direz-vous ! Alors oui, il faut reconnaître que ces méthodes impliquent des règles strictes si on veut être assuré de leur efficacité. Pas forcément l’idéal pour les adeptes du coup d’un soir, certes. A partir du moment où on est dans une relation stable, par contre, ces contraintes peuvent s’avérer plus intéressantes pour la vie de couple qu’on ne pense.

A première vue, on pourrait penser que de telles règles risquent de freiner la créativité du couple, d’instaurer un train-train peu propice à la folie et au romantisme. En pratique, elles auraient plutôt tendance à les favoriser. Lorsqu’une femme est disponible en permanence, l’éreintant métro-boulot-dodo-un-film-et-au-lit devient rapidement une bonne excuse pour que la cohabitation vire à la collocation. A contrario, l’attente attise le désir et l’imagination, et oblige monsieur comme madame à se rendre disponible l’un pour l’autre. Par ailleurs, si on peut toujours choisir de contourner ces périodes d’abstinence par le recours à des méthodes barrières, l’appel périodique à une courte abstinence est un appel à trouver des gestes d’amour, des moments de complicité au-delà du sexe. C’est aussi un appel à s’émerveiller devant la beauté et le mystère du corps féminin.

Anne

 

Pour se former aux méthodes naturelles de régulation des naissances :

http://methodes-naturelles.fr/

https://www.methode-billings.com/

https://cyclenaturel.fr/methodes-observation-cycle/methode-auto-observation-formation/

 

Les publications des Antigones sur le sujet : 

http://lesantigones.fr/cafe-2-contraception/

https://lesantigones.fr/cafe-3-methodes-naturelles/

http://lesantigones.fr/methodes-naturelles-fiables/

http://lesantigones.fr/methodes-naturelles-autonomie/

http://lesantigones.fr/contraception-vs-regulation/

 

Pour s’engager

Une pétition a été co-signée par plus de 300 professionnels de santé contre la désinformation autour des méthodes naturelles. Vous pouvez la signer ici :

https://www.unepetition.fr/prosante-profertilite

1 Commentaire

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    AlexandraD

    Cet enseignement analytique de la lecture passait donc par la maîtrise d’un code, comme tel arbitraire et contraignant (b et a font ba), pour permettre par la suite une lecture tout à fait libérée du déchiffrement et laissant place à la seule compréhension : la liberté par la contrainte, autrement dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *