Blog

Petite marche des femmes contre les violences

Dimanche dernier, le 24 novembre 2013, s’est déroulée à Paris notre Petite marche des femmes contre les violences. Le rendez-vous a débuté par une explication d’Iseul Turan du sens ce cette Petite marche contre les violences – physiques, sociales et politiques dont souffrent les femmes d’aujourd’hui. Les marcheuses – et les marcheurs qui les accompagnaient – se sont ensuite mis en route en direction du Ministère des droits des Femmes, en passant à proximité du Ministère de la Santé et des Affaires familiales. Nous voulions par cette marche intervenir au service de la Cité contre toutes les violences, rappelant que si ce sont les femmes les premières victimes de violence, elles n’en sont pas les seules et que les hommes n’en sont pas les seuls auteurs.

Un olivier pour lancer l’antenne marseillaise des Antigones

…car pour que soit un arbre fleuri, il faut d’abord que soit un arbre, et pour que soit un homme heureux, il faut d’abord que soit un homme. 

A. de Saint-Exupéry, Citadelle

 

Le lancement de l’antenne marseillaise ouvre pour les Antigones le temps des fondations: si l’été a vu mûrir notre projet commun, et nous a permis de tracer en pleine clarté les lignes de force qui nous rassemblent, le temps est venu de poser les premières pierres, de planter en terre ce que nous sommes déjà devenues.

Symbole fort de ce que nous sommes et voulons être, l’olivier déposé samedi dernier sur le sol de Marseille résume la volonté qui nous habite et le sol qui la fonde.
Symbole de la paix que nous voulons bâtir, il nous rappelle que notre raison d’être n’est pas la stérilité du conflit, mais la paix que nous voulons inlassablement tisser, jour après jour, année après année, mais l’harmonie que nous voulons faire naître à l’horizon de notre présent, femmes et hommes ensemble pour construire.