19 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Anticonnes

    J’y crois qu’à moitié à cette histoire d’infiltration !!!

    Je pense plutôt que la petite bourgeoise élevé au catholicisme a eu une blessure narcissique lorsqu’elle a découvert que les putes du Femen étaient des sous-prolétaires avec le QI d’une caissière de supermarché et qu’elle a voulu sortir de là en sauvant la face… et ainsi est né tout ce mensonge sur l’infiltration ect…

    « Les femmes sont tellement menteuses qu’on ne peut même pas croire le contraire de ce qu’elles disent. » (Courteline)

    • 2
      Miles Dévisse

      tssssss, t’es méchant !
      Et tu as bien l’air d’être le genre de gros con qui voit des complots même là où il n’y en a pas, même quand des gens sincères font leur boulot.
      Surement penses tu que Soral est un infiltré de l’empire aussi…

      mais la phrase de Courteline est très drôle !

  2. 4
    Vivien. Un homme, un vrai.

    « Filles de nos pères, épouses de nos maris, mères de nos fils » : vous ne vous définissez donc que relativement. Relativement à un ordre. L’ordre des hommes.

    Problématique pour celles qui prétendent parler de « la femme », ou même « des femmes » : vous ne parlerez qu’au nom de « la femme de ».

    Celles qui ne sont pas mariées et/ou mères parce qu’elles l’ont choisi ne sont donc pas des vôtres.

    L’héroïsme d’Antigone ne s’attrape sur les réseaux sociaux.

    Lui voler son nom ne sera pas suffisant.

    Vous êtes ce énième truc, et seulement ça.

    • 5
      Antoine

      Et quand elles disent « amante » par exemple, y’a rien qui frétille ? « Un homme un vrai », ouais, un sourd un vrai, surtout… Une amante n’est attachée à aucun homme surtout…

    • 6
      Elsa

      Je n’aurais pas mieux dit moi-même Vivien. Le propos de ces femmes m’écorche littéralement les oreilles. Se définir comme une EPOUSE quand on défend les droits de la femme ? C’est pas vrai, si même les militantes se mettent à dire des trucs aussi bêtes excusez-moi ! « les femmes sont complémentaires des hommes » >> ouais d’abord, nous on sait faire des biberons, changer des couches et repasser la chemise de monsieur. Heureusement qu’on est là, que seraient les hommes sans nous ! Et les femmes voilées, elles sont complémentaires à combien de % de leur mari ? N me dites pas 50%, ce serait mentir… « Les vraies femmes sont dignes, élégantes » > Nooooon ! Les femmes sont courageuses, motivées, ambitieuses, compétitrices, audacieuses ! Ce sont ces mots qu’on entend sortir de la bouche de militantes, pas des niaiseries de nunuches habillées en vierges effarouchées (sans blague, vous allez toutes à un mariage ? L’élégance ne sera pas votre meilleure arme, vous n’allez pas à un gala de bienfaisance) ! Par pitié, Antigone a servi de bâton d’aveugle à son père jusqu’à sa mort, merci de réduire la femme à ça. Merde vous avez vraiment rien compris !!! C’est en ça que Vivien a raison, vous vous revendiquez « femmes de ». Les Femen ont l’avantage de faire parler d’elles, et je considère que tant qu’elles se prennent les coups, c’est que leur « nudité » frappe là ou ça fait mal, sur les tabous, les interdits. Elles ne sont qu’à moitié nues je vous signale, comme les mecs sur la plage l’été… il n’y a rien qui vous choque là ? Pourquoi le mot « torse nu » n’est pas accepté pour une femme ?

      • 7
        Alain

        Elsa, l’indignation obscurcit l’entendement et altère votre capacité de lecture, le tout parsemé un soupçon de mauvaise foi et avec une bonne louche d’idéologie moutonnière actuelle.
        Si, si… asseyez-vous, relisez le peu ce que les Antigones ont donné à lire et il n’y a pas de mal à admettre que peut-être on y est allé un peu fort avec la massue du stylo électronique.
        S’agissant du torse nu (j’ai jeté un œil sur le mien), euh non franchement, celui d’une femme et le mien ça n’a rien à voir, ou bien alors comme chantait Hubert-Félix Thiéfaine, il faudrait s’arracher une partie du cerveau (celui qui contient notre nature, notre culture etc. Ah mais je comprends… vous aimeriez bien vous arracher une partie du cerveau, vous arracher culture et nature, pour accéder à un nouvel être débarrassé de … tout ?
        Jolie entourloupe de l’esprit au passage que de se laver les mains des différences homme/femme, en les niant, en disant aux enfants que non non tout le monde il est pareil. De ne pas les préparer à cette vie en commun des hommes et des femmes, des homos, des transsexuels et autre variantes que la vie a inventé, et de les laisser se prendre à la figure, devenus grands, l’évidente différence de nos natures.
        On a les combats qu’on peut vous me direz, mais c’est moins compliqué de se foutre à poil de temps en temps (à demi à poil, allons, je suis d’accord)que de se coltiner le merdier de la vie, là tout près de chez soi, sans faire trop de bruit, ou bien, pour les plus grands esprits et les plus courageux (c’est ce qui manque aux indignés voyez-vous, le courage ; l’assistante sociale avec qui je bosse est bien plus courageuse que les Femens, les assocs qui suivent les prostituées en France idem, bien plus courageuses, les infirmiers et infirmières qui assistent les patients en fin de vie, bien plus courageux, tout ceux qui bossent dans les centres de gériatrie, les ehpad, bien plus courageux que ces filles qui croient lutter contre l’asservissement des femmes mais qui leur laissent gentiment toute la merde du monde à nettoyer, y compris après elle, par l’image qu’elles laissent des femmes), donc je disais lutter lorsqu’on a l’esprit taillé pour ça avec les armes intellectuelles qui vont bien, oui, on se jette dans la bataille, mais pas à poil, pitié pas ça.
        Sauf que les esprits taillés pour ça, encore faut-il avoir assez d’esprit soi-même pour le leur reconnaître, mais voilà, votre passion pour l’égalité en prendrait un coup, tous pareils…

        • 8
          Elsa

          Oh, Alain, votre idéologie à vous est tellement originale ! Oh oui, vous, vous n’avez rien d’un mouton ! Par contre, votre capacité de lecture aussi est altérée, vous répondez à côté et vous m’inventez des propos. Je n’ai par exemple jamais nié que le torse des hommes et des femmes n’était pas le même (ouf, je suis quand même soulagée pour le vôtre), j’ai dit que ce n’était pas normal que dans un cas cela choque de le montrer et dans l’autre non… il est là le combat Alain ! C’est un combat de droits, d’égalité MALGRE les différences. Je ne nie pas les différences naturelles entre les hommes et les femmes, je pense qu’elles sont minimes, elles ne doivent pas TOUT justifier, surtout pas l’étouffement des femmes. En particulier, se définir par rapport à quelqu’un d’autre est un défaut très répandu chez les femmes parce qu’historiquement nous avons été « femme de, fille de » . Il est tant que les femmes réalisent ceci : qu’on soit un homme ou une femme, on existe pas par rapport à quelqu’un, on existe, point ! Donc, qu’un mouvement féministe véhicule encore ce type de message, je trouve ça navrant.
          Au passage, je vous ferez remarquer que ce ne sont pas vos belles phrases ampoulées qui feront changer les choses, alors qu’un nichon à l’air (et le message qu’il porte), qui pourtant n’a jamais fait de mal à une mouche (au contraire^^), fait la une des journaux, provoque des menaces de mort, des expulsions, des coups, des réactions à la pelle (à commencer par celle des Antigones qui leur font de la pub interposée !)… Toutes ces réactions pour un nichon ? Tant que les gens seront choqués par ces seins à l’air, c’est que les Femen devront continuer leur combat (pourquoi « pas à poil », Alain ? C’est dégradant ? EN QUOI ? Quelle image laissent-elles des femmes qui soit si inacceptable ? Elles ont fait un doigt d’honneur ? Oh my God !). Evidemment, des seins nus ne vont pas résoudre tous les problèmes, mais elles poussent un grand cri (un peu beauf, pas très intello, pas très « élégant », ce qui est dommage pour les femmes dont « la douceur est le premier des atouts ») qui permet ensuite à d’autres mouvements d’être entendus, car leurs voix se font trop faibles depuis plusieurs années en France et n’ont jamais été entendues dans d’autres pays. Je trouve contre productif que les mouvements féministes (ou féminins) se tirent dessus. Puisque les Antigones appellent à la complémentarité, pourquoi ne pas l’appliquer ici ? Les Femen et les Antigones ont des façons complémentaires de voir et de faire avancer les choses (que je ne cautionne pas à 100% dans les deux cas), comme tous les gens que vous citez (oui courageux, + ou moins que les Femen, je ne sais pas, car je pense qu’il faut en effet du courage pour se mettre à nu devant des gens hostiles).
          Dernier point, puisque vous en parlez, en effet, il faut s’interroger sur la façon dont on éduque les enfants, là-dessus je pense qu’il y a un certain nombre de choses qu’il faut revoir à la base pour éviter de mettre dans le cerveau de nos têtes blondes des stéréotypes qui n’ont rien à y faire (exemple : rose, poupée, ménage, docilité, passivité, sphère intérieure… = fille ; bleu, ambition, courage, petites voitures, ballon de foot, sphère extérieure = garçon). Rien à voir avec une opération de chirurgie, et je ne vois pas en quoi leur dire que les femmes et les hommes doivent avoir les mêmes droits et avoir la même place dans la société nuit à leur préparation à la vie en commun. Au contraire.

          • 9
            Alain

            Lena, mais on s’en fout qu’une idéologie, la mienne en l’ocurrence, soit originale ou pas, je vous parle de réalité moi, et quand on applique les idées sur le réel ça fait souvent assez mal.
            L’égalité, l’égalité, c’est très joli sur le papier mais dans la vie de tous les jours ça donne quoi ? Perso, par exemple, j’ai un môme de 14 ans en 4ème qui travaille bien, je veux dire, il comprend vite, et il s’ennuie comme un rat mort comme on dit parce qu’une partie de la classe rame tellement que les profs vont doucement. Il glande du coup, il me dit que c’est facile et il se prend pour un fortiche, sans jamais rencontrer le moindre problème sur lequel aiguiser ses dents. Elle est où l’égalité là ?
            On ne peut vraiment pas concevoir des classes où les élèves qui gazent bien suivent un enseignement qui leur correspond et les élèves qui ont vraiment des problèmes soient en petit effectif, encadrés serrés pour réagir vite aux problèmes qu’ils ont et au bout de l’année bien maitriser tout ce qu’ils devaient faire ?
            Ah bah oui, je connais le discours, on le connait tous, faire des classes différentes c’est pô bien, tout le monde doit être à égalité, à bas les privilèges. Mais au bout de 10 ans on la voit l’égalité, et ce qui me troue c’est pour les plus en difficulté justement, ceux qui auraient vraiment eu besoin de temps, d’être bichonnés en petit effectif par des profs formés pour s’occuper d’eux. Car c’est une pédagogie particulière, il faut des professeurs inventifs, capables de trouver tous les moyens possibles pour leur apprendre, déceler les problèmes, les traiter. Vous ne croyez pas qu’on les aiderait mieux comme ça à se trouver, en ayant appris la même chose que les autres mais à un rythme plus lent (quelle différence le bac à 18 ou 20 ans quand l’espérance de vie est de 75 ans hein ?)
            Les autres, les gamins qui apprennent bien, les éponges à savoir, et bien ils n’en progresseront que mieux, ils deviendront ou pas des gens très bien, mais au moins on aura fait en fonction de leurs capacités, pour leur donner de quoi développer le meilleur d’eux-même.
            A chacun le meilleur, mais par des moyens différents.

            Rose, poupée pour les filles, bleu et camion pour les garçons. S’il vous plaît, cherchez un peu, la plupart des études scientifiques montrent qu’il n’y a pas à tortiller, spontanément la plupart des filles vont vers(j’insiste : vont vers) les poupées et idem les garçons vers les petites voitures et les mécanos. Mais ma propre nièce adore les mécano ! spontanément, elle se débrouille super bien, on est content, mais on n’en fait pas une généralité non plus dans l’autre sens, elle a laissé les poupées de côté pour les mécanos, mais elle est coquette comme pas une et on n’a pas eu besoin de la force sur ce plan-là !
            Donc je suis à peu près d’accord avec vous je crois, faisons de notre mieux pour que les gamins aient le choix de leurs types de jouets mais laissons-les aussi préférer ce qu’ils veulent eux !

            Pour en revenir à notre histoire de torse nu, pareil, collons à la réalité Lena. Oui ou non la charge érotique de la poitrine des femmes est un élément culturel vieux comme on n’imagine pas ? Autant ça me troue de savoir que les femmes sont payées moins que les hommes à compétences égales, autant il n’y a rien à faire, tournez-le comme vous voulez, sauf à arracher une partie du cerveau des hommes, des femmes, des homos et qui vous voulez en Occident (je suis prudent), vous n’enlèverez pas la charge érotique de la poitrine d’une femme.
            Et alors, c’est si grave ?
            Il faut quoi aussi, donner des gouttes aux bonhommes pour qu’ils ne sautent pas sur les femmes après ça ? (et en passant aux lesbiennes qui pourraient tout aussi bien se régaler de la situation)
            La réalité, le principe de réalité Léna… J’éduque mes fils mais je n’ai aucun pouvoir sur leur libido et je ne compte pas en avoir A CE POINT-LA ! Donc encore une fois on fait quoi ? on emprisonne, on punit, on châtre ? tout ça au nom de l’égalité ?! D’autant que bon, aux dernières nouvelles dans ce pays on en voit déjà beaucoup de leurs poitrines non ?
            Et quand je dis érotique, entendez-moi bien, je ne parle pas que du regard obsédé des hommes (et des lesbiennes, j’y tiens), je parle aussi du pouvoir érotique que les femmes attribuent à leur propre poitrine (zone érogène intense pour simplifier) et la conscience qu’elles ont du pouvoir érotique de leur poitrine.
            Sur ce point vous êtes d’accord ?
            Donc, réalité, réalité, comment les femmes vont faire pour se mettre en mode « neutre », juste « je me promène torse nu parce que l’égalité c’est de pouvoir se promener torse nu, comme les hommes » ?
            On parle de réalité, de cas de tous les jours Léna, pas de l’égalité sur le papier pour faire la nique aux hommes et aux bien-pensants.

            Un truc qui me chiffonne beaucoup aussi dans ce que vous dites, c’est on n’existe pas par rapport à quelqu’un, on existe, point, d’autre disent se réaliser seul aussi.
            Primo on existe et on se réalise en partie en réaction à (à son éducation, à son milieu, etc… en réaction à l’injustice criante à la situation des femmes tiens par exemple), donc seul, bernique, on le fait en négatif par rapport à… et du coup cela modèle nos choix.
            Ensuite, ne pas exister par rapport à… c’est une douce illusion, un espèce de rêve : car on apprend la langue que l’on entend autour de nous, on copie les gestes de ceux qui nous entourent, on apprend les codes de notre société, on achète les godasses que les copains ont aussi et quand on a réussi à dépasser ce stade, on fait au mieux pour la plupart d’entre nous pour faire un compromis entre nos rêves et la réalité (foutue réalité), on fait des choix déchirants pour s’occuper de sa mère, on quitte sa ville préférée parce qu’il n’y a pas de boulot, on voit la vie autrement parce qu’on a fait une rencontre ou qu’on a lu un bouquin ou vu un film qui a changé quelque chose en nous, on est touché par la chasse aux baleines et on va manifester, on est malheureux parce que sa cousine qui vit au Niger craint pour sa vie et ça suffit à modifier l’humeur de la journée etc.
            Qui existe seul ou se réalise seul dans cette société ?!!
            C’est l’intersubjectivité totale vous voulez dire oui !

            Mes phrases ampoulées (encoquées plutôt !) pourraient peut-être tout aussi bien changer le monde, peut-être mieux que les femens.
            On reparle des révolutions violentes et sanglantes qui n’ont jamais remis au pouvoir que des privilégiés ? (faute d’avoir pensé la réalité) Tandis que Gandhi ne s’est jamais mis à poil et il y avait aussi du changement à opérer de son temps.
            Le soft power Léna, le soft power…
            C’est bien sympa d’échanger avec vous en tout cas.

          • 10
            Alain

            Elsa… je suis le roi des …
            Pourquoi je vous ai appelée Léna, mystère. Parce que vous m’avez dit de mieux vous lire, je vous ai bien relue. Votre prénom en deux syllabes s’est changé je ne sais même pas expliquer pourquoi, je ne connais pas de Léna. je suis vraiment désolé et vous prie de m’excuser.

  3. 12
    Ledun JP

    Ne vous arrétez surtout pas ! Il n’y a pas que des femmes qui sont outrées par les demontrations des  » Femen « .
    Leur combat avait un sens, un temps, en Ukraine. Ici elles ne sont qu’un produit marketing qui marche trés bien…
    Avec tout mes encouragements !

    Ledun Jean-Paul – Graz- Autriche

  4. 13
    Alexander

    This is BRILLIANT!

    I feel a whole lot better seeing that there ARE women who are ANTI-feminism!

    I always felt paranoid that more and more women are becoming poisoned with FEMINISM.

    I’m glad there are some who are RESISTANT to the FEMINISM POISONS!

    Keep up the good work, ladies! I’m glad and happy!

    Praise Jesus! Amen! John 14:6 KJB

  5. 14
    Fauvane

    Il est important de mettre un terme aux stéréotypes. Le féminisme n’est pas un poison, les féministes ne sont pas des tarées courant après les hommes pour leur couper les couilles. Dans chaque courant, il y a des extrémistes. Et si certaines personnes illustrent le féminisme par l’image d’une femme courant après les hommes pour leur couper les couilles, c’est peut-être parce que ce mouvement fait une ombre aux inégalités. Du coup il faut le diaboliser, ne surtout pas prendre le risque de changer les choses! Le féminisme lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes. Et des inégalités, il y en a partout. Et si vous affirmez le contraire, c’est que vous êtes un homme. Je veux bien parier avec n’importe quelle femme. Qui n’a jamais subi des blagues sexistes,qui n’a jamais subi une agression de la part d’un homme, qu’elle soit verbale, morale, physique? Et je ne parle pas des inégalités salariales, de la toute petite place des femmes dans les médias, en politique, aux postes importants des entreprises… C’est pour ça que les femmes se révoltent, et que le féminisme existe. Parce que les hommes, SOUS AUCUN PRÉTEXTE, ont le droit d’avoir une place privilégiée face aux femmes. Quoi que dit l’opinion commune, il n’y a pas de « rôle ». L' »inné » n’existe pas, tout est construction socio-culturelle. Si vous avez fait un peu de philo, ce n’est pas difficile à comprendre. Alors arrêtons de mettre les gens dans les cases. Nous n’avons pas à être femme de, fille de, mère de. Nous n’avons besoin que de nous même. Je ne suis pas pour le mouvement des FEMEN, qui se sert de ce qu’il rejette: la sur-exposition du corps des femmes. Sa confusion, ses actions ne me convient pas. (je rejette le fait que les FEMEN soient toutes jeunes, toutes belles, toutes lisses, toutes taille 36… L’image qu’elles véhiculent n’est pas celui des femmes en général, elles ne sont pas représentatives de la majorité.) Quand aux Antigones, je reprendrais à peu près les mêmes propos qu’Elsa (et non pas Léna). Ce n’est pas habillée en blanc et en robe ( bonjour une fois de plus les stéréotypes ), en prônant l’élégance et l’appartenance à une famille ( famille chez elles = papa+maman+enfants, ça me fait penser à une certaine manif pour tout les cons… ) , que le statut de la femme évoluera. Je les trouve ridicule, tout simplement. La femme n’a de plus pas à être définie uniquement par sa « féminité ». Libre à moi d’être une femme virile si je le souhaite. Si je garde mes poils, me coupe les cheveux, suis célibataire et me met en robe, je serai quoi pour ces jeunes filles? Avec ce mouvement, nous plongeons dans une régression, j’appelle à l’ouverture d’esprit et à l’évolution des moeurs.

  6. 16
    Johnny

    Pensez-vous qu’il y ai réellement des inégalités homme/femme ?
    Des inégalités de salaire, vous plaisantez ?
    Dans la com’, dans la presse, dans l’administration, dans le secteur privé ?
    Etes-vous sur(e)s ?

    Le JAF est aujourd’hui composé de 61 personnes ; dont 2 hommes (1 reprographe, 1 magistrat.

    Les affaires familiales en France (Ce qui régit l’attribution de l’enfant à l’un ou l’autre des parents séparés), sont une question de Femme.
    Parité, vraiment ?
    Impartialité, vraiment ?

    Amusons-nous à les compter au sein des administrations, CAF, MDPH, Pôle-Emploi, CPAM… à l’accueil, dans les serveurs vocaux, sur les plateaux téléphoniques appels-entrants.

    Dans la com’, dans la presse ?

    DE L’EGALITE/INEGALITE

    De quelles inégalités parlons-nous ?
    Les Droits de l’Homme ne définissent qu’une Egalité en Droit (face à la loi)* ; pas autre chose.

    L’Egalité en soi n’a aucun sens.

    Nous ne sommes pas égaux parce que nous sommes des femmes et des hommes, que l’une est belle, l’autre moins, l’un est est solide, l’autre fragile, l’un nait myopathe, l’autre fait du triathlon, l’un riche, l’autre pauvre. Parce qu’il y a des déterminismes. L’une féconde, l’autre stérile. Parce qu’il y a dans la nature des inégalités et il est inutile de hurler ; c’est comme ça.

    Il reste que nous sommes égaux face à la Justice. C’est tout ce qu’il reste.
    Cependant, la Justice reste un concept. Parce dans la nature il n’y a que l’auto-défense, la lutte pour la survie, soit le droit de tuer pour soi ou pour la survie du groupe.

    Posons-nous la question :
    L’accès à la Justice est t’il égal pour tous ?
    Puis,
    La Justice est-t’elle Juste ?

    “La Justice équilibre constamment des intérêts
    contraires. Elle n’ignore pas qu’elle n’est
    qu’une approximation permanente. Il advient
    qu’elle fâche, elle n’est pas là pour plaire.
    Elle vit avec l’erreur mais elle ne s’en accommode
    pas. Elle peut se tromper mais elle ne
    trompe pas” – M. Vincent Lamanda, 1er Président
    de la Cour de cassation, le 7 janvier 2011.

    *Face à la loi : Je le précise ici parce qu’il n’y a pas d’Egalité en Droit au sens commun. Parce qu’il y a des Droits différents selon les différents statuts (Actionnaires, Salariés, Fonctionnaires, Pigistes, Intermittents, Chômeurs, RSAiste, Entrepreneurs, Retraités). Rien de tout ça n’est égal !
    Tout cela est fort injuste.
    Tout cela à été construit sciemment.

    Alors à présent, qu’est-ce que l’égalité Homme/Femme ?

    L’inné n’existe pas Fauvane ?
    D’ou tenez vous cette théorie étrange ?
    Vous croyez à ce que l’on vous enseigne ou vous le vérifiez dans le réel ?
    Etre myopathe, c’est un inné ou un acquis ?
    Qu’un homme puisse concevoir, par opération médicale, un enfant, c’est un inné ou un acquis ?
    La Sécurité Sociale, c’est un inné ou un acquis ?
    Le Droit, c’est un inné ou un acquis (de haute-lutte) ?
    Avoir un sexe d’homme ou un sexe de femme, c’est un inné ou un acquisi ?

    Je vous suggère de réflechir à ces questions là avant d’aller plus haut.
    Socio-culturel en plus… (Comme s’il n’y avait pas de différence).

    DU DROIT AU SEINS A L’AIR

    Alors là c’est la meilleur !
    Je ne vois pourquoi le débat tourne autours de ça.
    Puisque dans la cité, pour les hommes comme pour les femmes il est interdit de se mettre torse-poil dans la rue !

    C’est très simple ; il y a des lieux réservés pour ça (le plumard et la plage).
    Ah, j’oubliai la piscine…
    Mince, c’est vrai ça , pourquoi ne voit on pas plus de sein dans ces lieux privilégiés ?
    C’est a se demander pourquoi les Féministes n’y on pas encore pensé !
    En voila un noble combat ; qu’attendez-vous ?

    DE LA FEMME QUI S’OCCUPE DE BEBE, CHANGE LES COUCHES, ETC
    Sur ce point je ne vois pas en quoi cela pourrait être un argument étant donné que cela relève de la sphère privée.
    Cet argument n’a aucune validité dans le combat Féministe.
    Souhaiteriez vous voir venir le jour ou des lois viendraient à régir qui, de l’homme ou de la femme dans le couple devrait langer bébé le matin ou le soir, de façon impaire du lundi au vendredi avec un maton dans la chambre d’ami et des dépots de plainte au commissariat ?
    Savez-vous ce que sont les rapports qu’ont les couples une fois séparés avec la Police et la Justice ?
    Vous souhaitez vraiment les introduire dans la sphère privée ?
    C’est ce que souhaitent les Féministes ?
    Que viens faire cet argument stupide dans le combat féministe ?
    Pourquoi les Féministes sont stupides ?

    DE LA MALHEUREUSE OPPRIMEE PAR L’HOMME
    Les femmes sont opprimées par les hommes.
    Non, sans blague !
    On savait déja que ce que femme voulait, Dieu le voulait.
    Mais revenons un peu à la réalité.
    De ma vie je n’ai vu de femmes opprimées.
    Ca vous la coupe, n’est-ce pas?
    Je ne sais pas pour vous (et peut-être souhaitez vous en témoigner) mais de mon coté cela n’est jamais advenu.
    De mon arrière grand-mère à mes grand-mères, à ma mère, à mes soeurs, à mes petites amies et à la mère de ma fille je n’ai J A M A I S vu une « faible femme ». Les femmes de ma meute sont toutes indépendantes et décident pour elles-mêmes.
    Quel est ce mythe dont on nous a rebattus les oreilles, et dont, comme s’il y avait une légitimité, un quelconque renouveau, on nous rebat très fort les oreilles actuellement ?

    Qu’y a t’il derrière ce renouveau ?
    Quelle est la cause des cause ?

    D’UNE FORME DE REALITE ECONOMICO-SOCIALE

    Autrefois il y avait ceci :
    Homme (Femme (Enfant)) = 1 revenu

    Aujourd’hui il y a cela :
    Homme = 1 revenu
    séparé de,
    Femme (Enfant) = 1 revenu, soit Famille Monoparentale

    Donc, il y a :

    2 fois plus de gens sur le marché pour un marché qui se réduit comme peau de chagrin.

    Demain, il y aura :

    Homme = 1 revenu

    Femme (Enfant) = 1 revenu, soit Famille Monoparentale

    Couple LGBT (Enfant GPA) = 2 revenus

    Sachant que les critères d’éligibilité de la mère porteuse pour la GPA, combat de l’ADFH sont :
    – La santé (critère ADN).
    – Etre en couple.
    – Avoir une stabilité de revenu qui ne confère pas à la nécessité de concevoir un enfant.

    Quel devrait être le résultat ?

    DE L’AMOUR INCONDITIONNEL A L’AMOUR CONDITIONNEL

    Lorsqu’un couple Hétéro conçoit un enfant il y a toujours un moment ou le couple se pose la question de la décision à prendre si l’enfant nait « différent ».
    Il y a une question éthique prise d’un commun accord.
    Ici, il y a le choix entre l’inconditionnel et le conditionnel.

    Lors d’une procréation à travers la GPA il y a :
    La sélection du sperme selon les critères du donneur (Race, ADN, Parcours Professionnel, Beauté).
    La sélection du Ventre selon des critères équivalents.
    Ici, il n’y plus de choix ; il n’y a que du conditionnel.
    On est dans le concept.

    Il n’y a plus d’amour inconditionnel.
    C’est :
    – Je m’engage avec toi si tu es mignon, en bonne santé psychique et mentale.
    – Je t’achètes parce que nous sommes mariés et que nous avons des revenus stables et confortables.

    Ce qui emmène vers l’eugénisme et le monde parfait (dans un univers déja formaté ou les couples avec enfants éclatent, permettant dificilement, dans l’insécurité ambiante, de concevoir un nouvel enfant).
    Avec les questions suivantes :
    Qui voudra faire des enfants dans un monde d’enfants parfaits ?
    Pourquoi faisons nous des enfants ?

    L’Eugénisme amenant directement à la réduction de la natalité et de la population.

    Selon ce qui à été édicté sur les Georgia Guidestones :

    1 Maintenez l’humanité en dessous de 500 000 000 individus en perpétuel équilibre avec la nature.
    2 Guidez la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité.
    3 Unissez l’humanité avec une nouvelle langue mondiale.
    4 Traitez de la passion, de la foi, de la tradition et de toutes les autres choses avec modération.
    5 Protégez les personnes et les nations avec des lois et des tribunaux équitables.
    6 Laissez toutes les nations gérer leurs problèmes internes, et réglez les problèmes extra-nationaux devant un tribunal mondial.
    7 Évitez les lois et les fonctionnaires inutiles.
    8 Équilibrez les droits personnels et les devoirs sociaux.

  7. 17
    Rockheav

    je suis personnelement très touché,……j’en tremble,…MERCI,…MERCI Mesdames et mesdemoiselles.
    Vous êtes TOUTES TRES BELLES !!
    encore MERCI de tout coeur,…et de tout coeur avec vous.
    Soyez Prudentes vous toutes.
    je suis vraiment très touché personnelement.
    sincèrement et amicalement.
    Rockheav sur Dailymotion.

  8. 18
    N

    Personnellement je trouve les Femen plus digne que ces filles de bourgeois d’extrême droite.
    J’ai cru que j’allais pleurer de désespoir quand j’ai vu vos vidéos…

  9. 19
    Ewa Joanna Gheeraert

    C’est marrant que celui qui vous dit ‘anti-feministe’ est celui qui cite Jesus dans le meme commentaire…
    (That regards you Alexander)

    Je n’aime pas les Femen non plus parcequ’elles donnent une tres mauvaise image du Feminisme, qui n’est ni extreme, ni anti-homme, ni anti-maternite mais tout simplement pour la liberter de choix. Oui, l’avortement est legal, mais garder son enfant l’est aussi.
    Je vois les Femen comme l’Al-Qaeda de l’Islam. Des millions de musulmans vivent en paix, et un groupe de tares donnent une image horrible au reste du monde musulmans.

Répondre à Miles Dévisse Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *